Plongée Marseille, le portail d'information pour les plongeurs

Accueil » Découvrir la plongée à Marseille » Ostéopathie et plongée

Ostéopathie et plongée


Bonjour à toutes et tous,

Il m’est venu à l’idée d’écrire cet article à la suite d’observations acquisent depuis mon plus jeune âge dans le club de Plongée de mon père (l’Atelier de la mer) à Marseille. En effet j’ai vu se succéder durant toutes ces années moniteurs et adhérents du club, et pu voir que ce loisir n’en n’était pas moins un véritable sport dès lors que l’on est professionnel ou plongeur régulier. Avec tous les ennuis physiques que cela peut entrainer.

J’en ai fait des trajets dans la rade de Marseille en Zodiac et des « sécu surface » !, et j’étais le premier spectateur des blessures, des glissades dans le bateau, des entorses et des blocages de dos des plongeurs.

Aujourd’hui Ostéopathe DO à Marseille et moi même plongeur, je me suis dis qu’il fallait arrêter cette hécatombe tragique !!!

Vous vous demandez peut-être quel lien existe t’il entre plongée sous-marine et Ostéopathie ?

Étant sur un portail de Plongée, je ne vous ferais pas l’offense de vous rappelez ce qu’es cette activité subaquatique que vous pratiquez tous les week-end à Marseille ou pendant vos vacances à Hurghada ou au Maldives …. En revanche je peux vous éclairer sur l’origine et les concepts de l’ostéopathie et bien entendu vous en dire plus sur l’intérêt pour le plongeur de consulter un Ostéopathe.

Pour vous présenter l’Ostéopathie, sans vous perdre dans les détails de l’histoire et de la philosophie, je vous propose ces quelques lignes. Il s’agit d’une Médecine naturelle à visée curative : soigner, et préventive : conserver la santé.

Uniquement manuelle, cette thérapie holistique, c’est à dire globale, vise à rétablir la mobilité normale des structures de l’organisme par des manipulations adéquates et très précises (musculaires, vertébrales, viscérales, crâniennes). Le but est de laisser au corps la possibilité de retrouver son équilibre et son autonomie, car en ostéopathie comme dans la nature la vie est synonyme de mouvement et de liberté.

Crée en 1874 par un Médecin Américain : Andrew Taylor Still l’ostéopathie est une médecine récente et originale par son approche qui vise à trouver l’origine de la douleur ou du blocage et le traiter par des manipulations parfois à distance du point douloureux qui n’est parfois qu’un symptôme.

La prise en charge globale du patient, sous tous ses aspects : physique, psychique et sociale, et son efficacité dans nos vies débordantes, stressantes et de plus en plus longues sont à l’origine du succès et de l’engouement suscités par cette médecine.

Vous l’aurez compris l’ostéopathie s’adresse donc à tout le monde et bien entendu à vous, amis plongeurs !

Les professionnels de la mer

Je parle ici des moniteurs de plongée, des corailleurs et autres travailleurs des mers, ou bien le plongeur passionné qui effectue plus de 3 plongées par semaine.

Cette population n’est pas à l’abri de pathologies aigues telles que :

  • Lumbago aigu (blocage lombaire), dorsalgie aigu, du à un mauvais geste, une mauvaise posture lors d’un effort de soulèvement de bloc ou de ceinture de plombs, un canard mal effectué, une bascule arrière (en semi rigide) avec choc lombaire ou dorsal…
    Ou encore un choc, chute du à une mauvaise réception de vague en mer agitée (maudit Mistral !!)
  • Torticolis (blocage cervical), occasionné par un mouvement brusque de la nuque (à la suite de la vision d’un mérou d’1m50 !!!! alors que ce n’était que l’indice de réfraction de l’eau qui avait agrandi une girelle royale !)
  • Entorses du genoux, de cheville fréquentes sur les échelles glissantes à la remontée sur le bateau, ou en sautant debout dans l’eau équipé, la palme partant vers l’arrière entrainant une extension ou flexion plantaire forcée.
  • Crampes : touchant le plus souvent les Ishio-jambiers, le quadriceps, le triceps sural (mollet) et les muscles de la voute plantaire. Due à un mauvais palmage, une mauvaise hygiène de vie (hydratation, alimentation…) ou un matériel non adapté
  • Rupture de tendon, plus grave et il faudra d’abord bien entendu passez par la case chirurgie/rééducation avant tout…

Cependant les plongeurs professionnels seront davantage touchés par des phénomènes chroniques tels que :

  • Lombalgie et Dorsalgie chronique (poids du bloc) du aux répétitions de port de bloc hors de l’eau, aide des stagiaires ou manutention lors du gonflage. Position mal adaptée de la bouteille lors du palmage, trop bas, trop long ou trop grand (15/18l ou ancien 12 l long), par rapport à la taille du plongeur.
  • Cervicalgie, du à l’effort de maintien du regard, hyperextension prolongée du rachis.
  • Tendinites : tendon d’Achille et tendon rotulien du à un palmage violent, coude, épicondylite, épitrochléite.
  • Crampes à répétition
  • Otites, sinusite à répétition
  • Maux de tête (embout de détendeurs inadéquate), entrainant une mauvaise occlusion par exemple .
  • Troubles digestifs, maux de ventre, mal de mer…
  • Etc…

Vous êtes plutôt plongeur du dimanche (quand vous vous levez…)

Vous pouvez également être touché par les pathologies chroniques citées, mais vous serez surtout, par votre manque de préparation atteint par des troubles aigus.

Conseils pour que la plongée reste un plaisir en tant que sport ou loisir :

Hydratation :

Comme vous avez pu le remarquer les sorties en mer sont très fatigantes et usantes. On en rentre souvent rincées ! Alors ne sous estimez pas la mer, préparez vous par une bonne hydratation.

Buvez avant l’effort, avant de partir en mer, avant de sautez dans l’eau, en remontant de votre plongée et en rentrant chez vous. Bref buvez tout le temps ! Cela évitera les crampes ou les diminuera.

Alimentation :

Alimentez vous avant de partir en mer, barre céréalière, glucide, pour fournir à vos muscles l’énergie nécessaire non seulement à l’effort de palmage et de déplacement mais aussi et surtout à la conservation d’une température = à 37°. On ne le sent pas mais cette lutte contre le froid consomme beaucoup d’énergie !

Matériel :

Soignez votre équipement et entretenez le, cela vous évitera de mauvaises surprises.

Ayez un équipement adapté à votre morphologie, il existe des gilets stabilisateurs spécifiques aux femmes, qui respectent leurs formes, utilisez les !

Les sangles de palmes et masques, ne doivent pas être trop serrées. Elles pourront entrainer à la longue des tendinites au niveau des chevilles, ou des migraines pour le masque.

Idem pour la taille des chaussons, qui trop sérés vont entrainer des crampes au niveau des muscles de la voute plantaires (longs fléchisseurs des orteils et de l’Hallux)

Palmes : chaussantes ou réglables

Gestuel :

En plongée une des règles de base est de garder son calme, car un léger incident peut rapidement se transformer en accident de plongée aux lourdes conséquences.

Pour ne pas vous blesser adoptez également cette règle. Faites les choses calmement et de manières organisées.

Le Palmage :

En effet le mauvais palmage est le principal pourvoyeur de pathologies chroniques.

Un palmage efficace, propre et régulier vous évitera des lombalgies, des tendinites ou des crampes. Je vous renvois pour ce chapitre à vos cours de formation …

Conclusion :

L’ostéopathie peut régler ou améliorer toutes ces pathologies ,aigues et chroniques, parfois bien entendu en complémentarité avec la médecine traditionnelle, les kinés, podologues, dentistes et autres thérapeutes de santé.

Leurs expertises combinées potentialiseront d’autant plus les résultats.

N’hésitez pas non plus à consulter un ostéopathe en prévention (1 ou 2 fois par an) avant le déclenchement des douleurs. En corrigeant un simple déséquilibre postural ou une adaptation sur la colonne vertébrale, l’ostéopathe pourra probablement vous évitez un blocage aigu, qui gâchera à cours sûr la plongée.

Sébastien Buonomo
Ostéopathe D.O Marseille
www.osteopathebuonomo.fr